Lausanne n’y arrive plus…


Frustrant, rageant! Que dire de ce double week-end où Lausanne repart bredouille de ses déplacements à Neuchâtel et Winterthur?
Si vendredi, les Vaudois ont foulé le parquet de la Riveraine avec une énergie retrouvée et une agressivité défensive qui a poussé Neuchâtel dans ses derniers retranchements jusqu’à une minute de la fin, la partie de dimanche face à la lanterne rouge fut une succession d’errements et de mauvais choix. Avec un passif de -12 après le premier quart, les Lausannois mirent toutefois l’énergie suffisante à revenir à la hauteur de Winterthur à 30 secondes de la sirène finale… Pour finalement voir s’écrouler tous leurs espoirs à 0,3 secondes de la fin du match (66-64). Le pourcentage au shoot (32,9%) s’est avéré rédhibitoire.
« Rien ne sert de courir, encore faut-il partir à temps » dit l’adage.